Listen free for 30 days

Les Prénoms épicènes

Narrated by: Françoise Gillard
Length: 2 hrs and 28 mins
2 out of 5 stars (1 rating)

£7.99/month after 30 days. Cancel anytime

Summary

Épicène, adj. : Qui a la même forme au masculin et au féminin.

Claude et Dominique, dont la rencontre au café a été fortuite, se marient et filent à Paris conquérir une nouvelle vie. De leur union naquit un enfant : Épicène. Un amour mère-fille fusionnel. Une détestation père-fille immédiate.

Le dernier roman d'Amélie Nothomb est un jeu de piste familial shakespearien, écrit d'une main de maître.

©2018 Éditions Albin Michel (P)2018 Audiolib

What members say

Average customer ratings

Overall

  • 2 out of 5 stars
  • 5 Stars
    0
  • 4 Stars
    0
  • 3 Stars
    0
  • 2 Stars
    1
  • 1 Stars
    0

Performance

  • 5 out of 5 stars
  • 5 Stars
    1
  • 4 Stars
    0
  • 3 Stars
    0
  • 2 Stars
    0
  • 1 Stars
    0

Story

  • 1 out of 5 stars
  • 5 Stars
    0
  • 4 Stars
    0
  • 3 Stars
    0
  • 2 Stars
    0
  • 1 Stars
    1
Sort by:
  • Overall
    2 out of 5 stars
  • Performance
    5 out of 5 stars
  • Story
    1 out of 5 stars

Pas mémorable

J'ai pris l'habitude d'attendre le dénouement avec un sentiment intrigué, quand je lis les romans d'Amélie Nothomb... mais cette fois-ci, aucune surprise, aucun retournement. Une histoire qui suscite peu d'intérêt.

Sort by:
  • Overall
    3 out of 5 stars
  • Performance
    3 out of 5 stars
  • Story
    2 out of 5 stars
Profile Image for Nicole Trelinski
  • Nicole Trelinski
  • 23-12-18

Peu original malgré les valeurs mises en scène

Amour violent, fidélité aveugle, trahison, haine, colère, vengeance sont les ingrédients qu’utilise Amélie Nothomb pour élaborer cette histoire bâtie sur le modèle d’une tragédie existentielle pour adolescents. L’auteure décrit l’atmosphère de ces années de jeunesse quand les concepts d’amour, de haine, d’amitié sont compris et pratiqués depuis une perspective manichéiste. Le mot «compromis» est alors exclu du vocabulaire et les convictions sont défendues avec véhémence, comme s’il s’agissait d’un duel pour l‘honneur. Toutefois, malgré l'ample panoplie de sentiments forts déployée par l'auteure, le récit souffre d’être parfois prévisible et même ennuyeux.